Ma vie de rêve - Anna Mainwaring

Ma vie de rêve

Ma vie de rêve d’Anna Mainwaring nous plonge dans le quotidien de Josebel. Pourra t-elle passer outre sa différence ? Arrivera t-elle à se raisonner sur certaines de ses obsessions ?  

Ma vie de rêve d’Anna Mainwaring fait 262 pages et est publié aux éditions Milan. Ce qui m’a fait craquer ? Le résumé et la couverture. Je me suis dis que ça serait probablement un livre choupinou qui nous replonge dans nos années lycée.

Dans ce récit, Nous suivons Josebel, jeune lycéenne de 16 ans. Elle vit dans un quartier chic, dans le sud de Manchester et étudie dans une école privée de filles. A première vue, elle a une belle vie. Le problème, c’est que la jeune demoiselle est un peu différente des stéréotypes (des jolies filles mince) de son école.  

J’ai apprécié le personnage de Josebel, indépendante, avec un caractère bien trempé qui ne se laisse pas faire. Elle est passionnée par la cuisine. Son problème ? C’est son poids, mais elle assume. Comme on dit : la perfection n’existe pas. Le seul soucis c’est que même si elle assume ce qu’elle est, son entourage voit les choses d’une toute autre façon. Pour eux, l’image que l’on renvoie est très importante car ça démontre que l’on prends soin de nous et notre corps.

Cette histoire évoque les relations amicales, amoureuses et familiales, la scolarité et tout le stress que les examens peuvent apporter mais également la différence.

J’ai vraiment apprécié les thèmes abordés. Anna Mainwaring a su faire preuve de justesse dans les thèmes présentés dans cet ouvrage. Ils sont tous important et même si j’ai apprécié ma lecture car ça m’a replongée dans mes années lycée, il y a cette thématique qui m’interpelle vraiment. Celle de la différence, car nous sommes tous exposés au regard d’autrui et également au jugement. Là, nous parlons du poids.

La façon dont on peut être traité selon notre physique, les différentes critiques et ce que cela peut avoir comme conséquences sur le psychologique des personnes. Et oui, de nos jours, l’image que l’on renvoie est source de jugement et méchanceté gratuite parfois. Le poids, l’handicap, tout est source de discussion. Je suis ravie d’avoir découvert un tel roman et c’est pour cela que je recommande aux ados de le découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *