La fille quelques heures avant l'impact - Hubert Ben Kemoun

La fille quelques heures avant l’impact

La fille quelques heures avant l’impact est un livre qui aborde l’adolescence, les émotions et les problèmes du quotidien mais pas que. Au travers cet ouvrage, Hubert Ben Kemoun évoque un sujet actuel qu’est la vengeance et la violence.

La fille quelques heures avant l’impact est un livre de 255 pages qui est publié aux éditions Flammarion jeunesse. Beaucoup de personnes m’ont dit que ce récit parle des attentats du 13 novembre 2015 mais en me plongeant dans cette lecture, je me suis rendu compte que non. Il y a des similitudes mais ça ne parle pas des attentats. J’ai vraiment été bouleversé par cette histoire assez noire. Le suspense n’est pas énorme car bien avant la fin du livre, nous savons ce qui va se passer. En entendant tout ce qui se dit sur ce bouquin, j’ai tenue absolument à me faire mon propre avis.

Ce récit raconte la vie d’une classe de troisième. Les à priori que les ados peuvent avoir sur le monde et sur les gens. Mais également leur façon d’interpréter les choses. L’histoire se déroule sur une journée. Cette journée va basculer la vie de toute cette classe. Durant tout le roman des tensions entre les différents personnages se font sentir. Il nous est expliqué qu’un concert est organisé par un jeune groupe de Rock dans l’ancien théâtre de la ville. Tous les jeunes se rendent à ce concert mais tous n’y vont pas pour les même raisons. La plupart pour passer une bonne soirée et d’autres, pour la gâcher.

Nous suivons sept personnages : Annabelle, Fatou, Mokhtar, Sébastien, Fabien, Thierry et Isabelle que tous les élèves surnomme “Et chérie chérie”. Annabelle est une fille qui n’a pas une vie facile. Entre son père qui est en prison et sa mère qui est dépressive. Elle doit souvent jouer le rôle de la maman plutôt que de jouer le rôle qu’elle devrait avoir “une jeune ado de 15 ans”. Il y a Fatou qui est la meilleure amie d’Annabelle et éperdument amoureuse du jeune Mokhtar. Le jeune Mokhtar est un garçon un peu provocateur mais pas méchant. Sébastien c’est le beau goss, le petit copain d’Annabelle, qui rend dingue toutes les filles.

Nous avons Fabien qui lui, a un égo surdimensionné. Il ne supporte pas que les gens lui disent ce qu’ils pensent. Thierry est un garçon assez suiveur. Malgré lui, il se laisse embarquer dans des situations où il n’aurait pas dû se trouver s’il réfléchissait. Isabelle, quant à elle est la prof de tous les personnages évoqués avant. C’est une femme éperdument amoureuse d’un homme qui ne la mérite pas.

L’ouvrage évoque les diverses façons de penser, des réactions suite à des désaccords. Il faut accepter que tout le monde ne pense pas de la même façon, accepter d’entendre quelqu’un dire “non, je ne suis pas d’accord avec ça”, “non je ne pense pas la même chose que …” Les avis divergent et c’est ça qui fait les échangent, pouvoir expliquer à d’autres ce que l’on pense et pourquoi on le pense. La liberté de penser, de s’exprimer existe et ce récit explique qu’il y a des personnes qui n’acceptent pas les avis différents aux leurs et malheureusement sont capable de faire des choses incompréhensibles.

Je ne connaissais pas Hubert Ben Kemoun lorsque j’ai ouvert ce bouquin. J’avouerai que j’ai eu un peu de mal avec ce récit parce qu’il se rapproche peut-être un peu trop d’une triste réalité qu’est la vengeance et la violence.J’ai quand même apprécié découvrir Hubert Ben Kemoun qui a écrit “La fille seule dans le vestiaire des garçons” que je n’ai pas lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *